Les bienfaits du yoga, à (re)découvrir chez soi
Les bienfaits du yoga, cette pratique millénaire

Les bienfaits du yoga, à (re)découvrir chez soi

En ces périodes difficiles, profitons-en pour essayer de nouvelles activités. Evidemment, l’escalade du Mont Everest est exclu de la liste quand l’étendu de nos déplacements doit se limiter au salon, couloir, cuisine…

Allez allez, on y met du sien, on tente une activité millénaire qui a traversé le temps, les moeurs et les tendances.

On va causer Yoga.

Certains pensent que c’est un truc mou et soporifique ( tout dépend du style de yoga que vous choisissez).

Plus d’une fois, on m’a dit que c’est pour les vieux (en vrai je le pensais aussi) mais il est temps de lui rendre ses lettres de noblesse.

Le 3ème point et non des moindres, instagram nous fait croire que c’est une activité dédiée aux contorsionistes au corps de liane. (juste pour info, c’est grâce à la pratique qu’on gagne en mobilité millimètre après millimètre). Bien évidemment, il y a ceux qui ont des prédispositions tel des chewing-gum qu’aucune torsion ne leur résiste. Dans leur cas ça permet de faire de très belles photos très impressionnantes et aussi intimidantes pour le commun des mortels que nous sommes. Mais on ne va pas s’arrêter à cette première fausse impression.

D’ailleurs, les postures de yoga, les asanas signifient mot à mot: s’asseoir confortablement. C’est tout. Personne n’est obligée d’ executer la position de l’oiseau du paradis avec une patte en l’air pour se dire pratiquant de yoga.

Yoga, ses bienfaits

Ma découverte du yoga

J’ai découvert le yoga dans une page de magazine avec la séquence de la salutation au soleil A. Pendant des années ma pratique se résumait à ça. J’ai cherché des cours dans ma ville mais il n’y en avait pas à des km à la ronde. Je n’étais pas franchement aidé, on vivait dans un trou perdu à l’ époque.

Pourquoi choisir le yoga

J’ai beaucoup pratiqué des sports d’endurance, des sports tournés vers des résultats. Plus le défi était élevé plus je me sentais en vie. Je voulais de la sueur, de l’action, des victoires arrachées à la douleur. Le bien-être, c’était ça pour moi.

Un banal accident de la route a tout changé. Il me semble que je n’ai eu que de légères contusions mais le corps a souffert intérieurement. Au quotidien, il y a des mouvements qui me sont devenus impossibles, j’ai même découvert que je perdais l’équilibre sur une surface plane sans rien faire de spécial et que j’ai des vertiges qui arrivent comme ça même en étant assise. Et ça ne se soigne pas.

Je me suis dit que c’était le bon moment pour une activité plus douce peut-être avec d’autres objectifs. Me voici lancée sur mon chemin de yogini des villes.

Mes attentes, le côté sport du yoga

Jusque là, ma pratique du yoga se résume à la partie sportive (les asanas, l’enchaînement de postures). La partie spirituelle, je la laisse aux pratiquants avertis. On tonifie le corps, on travaille le mental, on s’assouplit au fil de la pratique. On transpire pas mal. Donc, oui, c’est une bonne définition du sport pour moi.

Je cherchais un style dynamique qui mêlait renforcement et alignement, avec une pointe de créativité. Je pense l’avoir trouvé avec le yoga Vinyasa.

Notre ami youtube est là. Accessible et gratuit, allons-y!

Ce que j’ai découvert sur le tapis, un sport mais pas que.

Yoga signifie union. Union du corps, du mental et de l’esprit. La pratique du yoga consiste à enchaîner des postures calées sur la respiration. A méditer et pour finir à se relaxer.

J’apprends à respirer (pranayama) même dans l’inconfort d’une position, 2, 3 respirations, ce n’est que quelques secondes qui deviennent une éternité. On puise notre force dans notre souffle même si celui-ci arrive à manquer, surtout pendant une torsion.

Je bouge en me confrontant à mes propres limites. J’apprends à m’arrêter sans dépasser le seuil de la douleur quand le corps refuse un mouvement. On retentera la prochaine fois.

On enchaîne des mouvements (asanas) au rythme de notre respiration, on inspire, le mouvement part vers le haut, on expire, on fait un mouvement vers le bas. Très vite de grosses gouttes de sueurs me perlent sur le visage. Ceux qui disent que c’est trop facile. Je n’ai qu’un mot à vous dire: essayez.

Se concentrer, (dharana) un bien grand mot pour moi. Enchaîner les postures m’aide à être dans le moment présent. Sinon, on se casse la figure en fait…

Je n’aime pas la méditation pure. Rester immobile en essayant de chasser les pensées. Je ne peux pas. Le yoga, est un bon compromis pour nous mener vers une méditation active (Dhyana). On est dans l’action, on observe notre corps dans le mouvement. Plus rien n’a grande importance que notre enchaînement.

Et pour finir, on se pose en s’allongeant, (savasana). Le corps va assimiler tout ce qui vient de se passer. On se relaxe un moment.

Pour résumer les premiers bienfaits que j’ai découverts avec la pratique régulière du yoga :

On gagne en renforcement musculaire, on (re)trouve de la mobilité articulaire, on s’étire, on s’assouplit. On est centré sur soi par la force des choses. Ici, c’est une bonne énergie qui diminue le stress et l’anxiété.

Ce que ça apporte dans la vrai vie de tous les jours (surtout en ce moment)

On devient plus patient, à lâcher prise. On n’a pas toujours le contrôle des évènements, et on doit quand même vivre avec. La preuve, covid-19 et confinement.

L’empathie et la tolérance, des qualités qu’on développe. Vivre avec les autres nous fait découvrir nos limites et chez certains les limites sont à fleur de peau. On parle de distanciation sociale mais la promiscuité entre quatre murs pendant le confinemnt… on en parle?

Mieux gérer notre mental et nos émotions. Nous vivons un moment exceptionnel pour lequel, personne ne s’y est préparé.

Le remaniement au pied levé au boulot parce qu’il faut s’adapter aux évènements. Le mental se régule.

Le yoga semble apporté une réponse dans ce besoin d’ équilibre express. Un corps souple amène un esprit souple, on s’applique dans les postures (asanas).

Accessoirement, le yoga dynamique, fait faire de la muscu car on est toujours en gainage. Je sais, j’insiste la-dessus. Mais les jambes lourdes retrouvent leur légèreté. Les nouilles dans les bras, c’est comme capri c’est fini, à force de multiplier les chaturanga, pompes pour les triceps. Oui, bonheur. Le ventre, gainé aussi mais bon, restons lucide, faut aussi arrêter les grignotages et tutti quanti (donc on en reparlera, plus tard…🤗, j’avoue j’étais pas prête)

J’ai commencé par le Vinyasa pour son côté créatif. J’aime les séquences qui sont modulables en fonction des bienfaits qu’on souhaite obtenir de la séance. Pour moi c’est très important cette personnalisation. Plus tard on verra d’autres styles qui sont très bien aussi.

Les événements récents nous ont montré que la vie est précieuse et que la santé comme la liberté peuvent se perdre en un clin d’œil. Essayons de chérir chaque moment qui nous est donné.

Le yoga, une activité bien-être à (re)découvrir vous verrez y a tout à gagner😘

Yannie

Hello vous, je vous invite à papoter avec moi le temps d'une pause. Lady Urbaine est un blog avec un concentré de bazar féminin mais pas que... Je vous embarque aussi dans la ville de Tours. Tout ceci ressemble à un sac à main où on emporte toute sa maison, plus on fouille plus y en a. Bienvenue à tous, à tout de suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.