Pâques et le pâté de pommes de terre du Berry

Pâques et le pâté de pommes de terre du Berry

Quand la période s’y prête, on ne va pas bouder notre plaisir, on va profiter d’une gourmandise économique et facile à préparer aujourd’hui… C’est Pâques, et les jolies tablées en famille au rendez-vous…. Une solution… Le pâté de pommes de terre berrichon.

ça croustille sous les dents, la bonne odeur du beurre à la cuisson. Acclamons les petits plats à base de pâte feuilletée!

 

Allons voir le pâté de pommes de terre du Berry!

Et pour cette spécialité berrichonne, nous avons Aurore à la commande.

Nous avons besoin :

√ 500g de pommes de terre, (6 de taille moyenne)

√ 1 gros oignon jaune, (doux, légèrement sucré et c’est une variété qui ne donne pas une haleine de chacal après 😁)

√ 2 pâtes feuilletées 

√ 1 œuf

Couper les patates crues en rondelles fines et les placer en rosace. On essaie de faire quelque chose de joli. Émincer  l’oignon et les parsemer sur la préparation.

Les  photos sont plus parlantes, tiens…

 

Poivrer un peu, placer la deuxième pâte délicatement par dessus. Pincer la bordure pour refermer notre préparation. 

Créer un trou au milieu pour faire la cheminée.  Et le meilleur pour la fin, on badigeonne le dessus avec un jaune d’œuf. Ce n’est pas ce que je préfère, ça colle aux doigts, -je n’ai rien à dire, je ne fais que regarder là-  indispensable pour le dorer.

Bon, let’s go! 

✔Préchauffer le four à 180 degrés pendant 10 minutes,

Temps de cuisson, 1h.

✔ Les premières 30 min, cuire à 180 degrés. 
✔ Baisser la température à 120 degrés pour 15 minutes.
✔ Finir la cuisson à 180 degrés pour 15 minutes.

Bien respecter ces étapes pour que les patates soit cuites à point et éviter que le fond ne crame.

Voyez le résultat, du croustillant, du moelleux à souhait. ça se suffit à lui-même pour un bon repas. Pour un repas de pâques digne de ce nom,  vous pouvez découvrir la recette facile du pâté berrichon dans cet article.

Allons jusqu’au boutisme,  respectons la tradition; Au moment de servir, il faut ouvrir la pâte, saler (pas trop, hein…) et  rajouter une bonne lichette de crème fraîche, on est berrichon ou pas! 

Surtout, on va éviter de penser aux dégâts hypothétiques de cette délicieuse préparation sur les cuisses… Ça risque de gâcher la magie! On profite de l’instant présent 😉 

Sur cette dernière photo, nous avons le pâté de pommes de terre à gauche et le pâté de pâques (le lien juste au-dessus) à la viande et aux œufs durs à droite. J’avoue, les deux au cours du même repas, on a juste un gros besoin de sieste après… lol, n’oublions pas la petite salade.

Bon appétit à tous!pâté berrichon- dégustation

Yannie

Hello vous, je vous invite à papoter avec moi le temps d'une pause. Lady Urbaine est un blog avec un concentré de bazar féminin mais pas que... Je vous embarque aussi dans la ville de Tours. Tout ceci ressemble à un sac à main où on emporte toute sa maison, plus on fouille plus y en a. Bienvenue à tous, à tout de suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu